Vinaigre de fleur de ciboulette

Cette « recette » a l’avantage d’avoir deux effets! Le premier, c’est joli. Une fois macéré, il prend une belle couleur rose et les quelques fleurs sont super décoratives. Le deuxième, son gout. Le vinaigre est adoucis, et devient plus acidulé, presque sucré. Cela fait des années que j’en fais, et j’en offre toujours une ou deux bouteilles a noel! Alors a vos ciseaux, prêts, au jardin!

Pour 1 l de vinaigre, il vous faudra 2 tasses de fleurs lavées ( n’oubliez pas cette étape si vous ne voulez pas voir flotter des fourmis dans votre preparation!) et une bouteille a col pour maintenir les fleurs sous le vinaigre.

Une petite secousse tous les deux, trois jours, et dans un mois…admirez le résultats, et surtout goutez le!

Je l’utilise principalement sur des viandes que je vais griller ou dans les salades, j’en verse un filet en plus de la vinaigrette après avoir mélangé la salade…

Bon appétit!

A suivre…

Les reserves: l’aïl des ours.

Comme chaque année a cette saison, l’aïl des ours embaume les routes de ma region, et cette odeur c’est comme un portail temporel. Je ne peux pas m’empêcher de prendre de grandes inspirations des que ces fleurs s’ouvrent! Cette année avec d’abord le froid, puis la pluie quasi continue, les senteurs ont tardés.

Mais nous y voila, et avec elles les deux journées ( oui je sais c’est chronophage^^) pour le récolter, préparer, sécher et embouteiller cette épice sauvage mais si délicieuse. Pour ceux et celles qui ne connaitraient pas, l’aïl des ours est comme son nom l’indique un ail, sauvage, délicat et très parfumé. Il pousse dans les bois, les abords de rochers et donc arrive a maturité au mois de mai environ.

étape 1: la cueillette:

Pour le trouver rien de plus facile suivez votre nez! une touffe de feuilles de 10-20 cm de longueur avec en son centre une ou plusieurs tige couronnée de fleurs blanches typique des alliums. Choisissez un endroit pas trop pres des chemins ou des routes prenez un sac, une paire de ciseaux, et hop on coupe! Meme si cette plante est très prolifique, j’essaie de ne pas couper plus d’une plante sur deux afin d’en assurer la pérennité, ma zone de cueillette est donc un peu plus étendue que de simplement raser un metre carré en entier.

étape 2: Le nettoyage:

Alors la c’est a vous de voir, perso, je ramasse les touffes et je trie une fois rentrée; mais vous pouvez le faire directement sur place…. Donc, il faut trier les bonnes feuilles, des fleurs et feuilles abimées ou jaunies….

Ensuite je leur fait prendre un bain dans mon évier +ou- 5l d’eau, une tasse de vinaigre et deux cuillères a soupe de sel, je les laves grossièrement puis les laisses tremper 10 min, ensuite rinçage, j’en profite pour enlever les petites crasses qui resteraient sur les feuilles. Et les mets en passoires. Puis, je les pose a plat avec un essuie entre chaque épaisseur. et les laissent terminer de « sécher ».

étape 3: la déshydratation:

J’utilise mon micro onde pour ceci, vous pouvez les sécher au four ou avec un déshydrater, mais vu la quantité je préfère le faire comme ca. Sur une assiette, je pose deux essuies tout, une couche de feuilles, alternativement en terminant pas du papier, mes feuilles sont donc « emballées ».

30 sec a pleine puissance, puis 30 sec d’arrêt hors mo. Retourner le tout puis re 30 sec, etc . après 3-4 aller retour, vos feuilles vont devenir très fines, presque comme du papier, c’est « prêt », je les transfère dans un plat et les laisse terminer de sécher a l’air libre, au bout de 3-4 min elles deviennent extra sèches et s’écrasent au touche. Le temps de cuisson depends de l’épaisseur des feuilles et de leur nombre, mais aussi de la puissance de votre mo. J’aime cette technique car elle preserve la chlorophylle dans les plantes et celles ci gardent une belle couleur vert fonce.

étape 4: Le mixage:

Ici aussi vous avez le choix, le pilon, le couteau ou le mixer, j’utilise mon grand mixer.

Remplir le mixer avec une poignée de feuilles sèches, mixer, ajouter des feuilles, etc, quand tout est réduit en poudre, mettre en bocal rapidement afin qu’elle ne prenne pas l’humidité

aillum ursinum

Voici l’equivalent de deux heures de séchage, ou 2 passoires…

A vous maintenant…

Les reserves: La gelée de thym

Cette recette est une deux en un, une gelée qui se marie parfaitement avec du fromage, et un thé au thym express pour soulager et prévenir les problèmes de bronches encombrées, de rhumes et de maux de gorge ( attention, ceci n’est PAS un medicament) les vertus du thym sont connues et éprouvées depuis plusieures décennies.

Ingredients:

1,5 l de thé au thym bien fort ( soit 1,5l d’eau et 15 belles branches de thym)

1kg de sucre gelifiant ou d’autre sucre ou de miel ( ajuster la quantité ^^ en fonction)

agar agar ou gélatine ( j’ai utilise de la gélatine 5 feuilles)

Afin de maximiser le gout et les effets, je prepare le thé a l’avance, le soir pour le matin, ou le matin pour l’apres midi. Faire fondre le sucre dans le thé tres chaud. Laisser mijoter 10-15 min a petits bouillons.

Ajouter la gélatine ou l’agar, poursuivre la cuisson jusqu’à la prise de la gelée, le melange doit accrocher a la cuillère et goutter plutôt que couler. Mettre en pots. Je retourne toujours mes pots de gelées qu’ils prennent et refroidissent tete en bas. Si votre gelée n’est pas bien solide, pas de panique, recuire le tout un petit peu….

Une grosse cuillère dans une tasse d’eau chaude, ou une tartine grillée…et bon appétit

Les reserves: Confiture potimarron/pommes

Ingredients:

1kg de chair de potimarron cuit

1kg de grosses pommes ( jonagold ou autres…)

800gr de sucre

Préparation:

mettre les pommes en petits morceaux avec le potimarron dans une casserole, laisser compoter a feux moyen +ou-20min en remuant de temps en temps, ajouter le sucre, prolonger la cuisson entre 15 et 20 min. Mettre en pots…..se régaler….

Les reserves: La garniture de tarte aux pommes

cet automne, j’ai eut l’occasion d’avoir des pommes, beaucoup de pommes, tout un tas de pommes^^ J’ai donc du un peu étoffer mes habituelles confitures, compotes et pommes au caramel….J’ai préparé suivant les instructions trouvées chez une charmante blogueuse américaine, des conserves de garnitures pour tartes aux pommes!!! Bon tout d’abord c’est délicieux!!! Mais après on a le coté pratique, un peu de temps tu fais ta pâte a tarte, tu garnis de ta conserve et tu cuis, mais même en cas de visite impromptue, une pâte a tarte au fond du frigo, un bocal de notre mélange magique…et 40 minutes plus tard une superbe tarte aux pommes, une tuerie!!!

conserves de pommesconserves de pommestarte

 

Découpez des pommes pour remplir 7 grands bocaux ( environ 3 kilos)

 

Trempez les dans du jus de citron le temps de préparer le sirop.

 

 

Ingrédients:

6 tasses de sucre
1 tasse de farine de mais
1/2 c t de 4 épices
3 c t de cannelle
50 gr de beurre
8 tasses d’eau

 

Combinez les ingrédients, chauffez les biens pour obtenir un beau sirop, puis remplir les bocaux des pommes, puis du sirop, et ce jusqu’à 1/2 cm du bord.

Attention versez lentement ça bulle, et ça brule !!!

Il ne vous reste plus qu’a faire vos conserves comme d’habitude, les bocaux debout, avec de l’eau plus de 2cm au dessus des couvercles, et on porte a ébullition, une fois le gros bouillon, comptez 25 min, puis coupez la cuisinière, et laisser le tout reposer jusqu’au lendemain, toujours avec le couvercle.

Quand vous aurez une envie de tarte, une fois la pâte froncée dans la platine, ouvrez un bocal, mélangez le dans un saladier, puis garnissez la tarte avec le tout, si vous ne voulez pas une tarte trop coulante, enlevez 3 cs de sirop., cuisez votre tarte comme vous le faite toujours, puis régalez vous! Le plus dur est de laisser la tarte refroidir assez sans la casser ou la gouter^^

Les reserves: La marmelade d’oranges.

Ingrédients:

50cl de jus de pommes
2 kg d’oranges amères ou pas
1 kg de sucre +200gr
2 orange non traités
Un cuillère de vinaigre de cidre.

marmelade

Presser les oranges et récupérer 50 cl de jus .
Zestez les deux oranges non traitées , mettre dans la bassine
200 g de sucre et 20 cl d’eau faire bouillir afin d’en faire un sirop y mettre les
zestes d’oranges cuire à petit bouillon jusqu’à ce qu’elles deviennent
translucides.
Ajouter le jus d’orange le jus de pomme et 1kg de sucre, la cuillère de vinaigre,
amener à ébullition et arrêter la cuisson laisser reposer jusqu’au lendemain.
Le lendemain faire cuire à nouveau jusqu’à ce que la confiture soit cuite.
Ajoutez les zestes, mettre en pots et couvrir a chaud.

 

Et le lendemain, et voila, bon appétit!!

Presser les oranges et récupérer 50 cl de jus .
Couper les deux oranges non traitées en rondelles fines, mettre dans la bassine
200 g de sucre et 20 cl d’eau faire bouillir afin d’en faire un sirop y mettre les
rondelles d’oranges cuire à petit bouillon jusqu’à ce qu’elles deviennent
translucides.
Ajouter le jus d’orange le jus de pomme et 1kg de sucre, la cuillère de vinaigre,
amener à ébullition et arrêter la cuisson laisser reposer jusqu’au lendemain.
Le lendemain faire cuire à nouveau jusqu’à ce que la confiture soit cuite.
(Vérifier le point de gélification en, versant une goutte de confiture sur une assiette
froide si elle fige la confiture est cuite).
Mettre un petit verre de Cointreau, mettre en pots et couvrir a chaud.
Read more at

http://www.750g.com/marmelade-dorange-r16836.htm#Y4RwjvF3lYpzuWVQ.99

Les reserves: La gelée de pommes

La pomme est naturellement chargée en pectine, donc cette gelée est une des très rares que vous pouvez faire sans « pec » la fameuse poudre de nos mamans… cette recette est par contre assez longue a réaliser, surtout si comme moi, votre pressoir est composé de vos deux bras^^

Ingrédients:

2kg de pommes

1.8kg de sucre

 

Laver les pommes, les couper en 4 sans les peler ni les nettoyer ( ce sont justement les parties qui ne servent normalement pas qui sont remplies de cette pectine)

Arrosez bien vos pommes de jus de citron afin qu’elles ne s’oxydent pas trop vite.

Mettre le tout dans une grande casserole a fond épais et laisser cuire a feux doux et a couvert une bonne heure.

Préparez votre étamine et votre passoire c’est ici que l’huile de coude entre en marche. Prenez une a deux louche de pommes, puis pressez les le plus possible en faisant bien attention de ne pas laisser passer la « compote » sur les cotés. Recommencez jusqu’à épuisement des pommes.

Versez le jus de pommes dans une casserole bien propre, puis versez le sucre sans mélanger. Laissez reposer une nuit.

Le lendemain, réchauffez le jus très doucement puis une fois chaud mélangez avec délicatesse, laissez recuire jusqu’à prise de la gelée ( la gelée doit napper la cuillère) stérilisez vos bocaux pendant la cuisson, puis remplissez les.

 

Les reserves: la confiture fraises/rhubarbe

Cette recette est une adaptation de la recette d’une grande marque….Ef.. pour celles qui veulent savoir. C’est tout le gout de la rhubarbe, sans l’amertume et le petit coté piquant, les fraises donnent de la douceur et font vraiment ressortir le gout de la rhubarbe.

fraisesrhubarbe

Ingrédients:

600gr de rhubarbe

300gr de fraises

720gr de sucre

Pour la préparation, la recette est la même que pour les fraises seules, n’hésitez pas a hacher la rhubarbe très fine pour éviter les petits fils style branches de céleri^^

Les reserves: la confiture de fraises

Cet automne c’est décidé, je ferai de la confiture, de la gelée, de la compote, du sirop… Cette recette sera la première, mais pas la dernière de ma nouvelle lubie… Les Conserves^^ Selon toutes ses formes, sans préjugés, et ça, ça va certainement être difficile… mais c’est promis, je vais partager mes recettes !!!

La premiere, tout le monde la connait, la plupart l’adore, et très peu la font…pourtant elle est si simple a réaliser. La confiture de fraises:

fruits

Ingrédients:

1kg de fraises

800gr de sucre ( ou 650 si vos fruits sont très sucrés)

Bien sur si vous n’avez que 250gr de fraises, il vous suffit de garder le ratio 8/10 pour les fruits peu sucrés, et 6.5/10 pour les fruits très sucrés.

Laver les fraises, les équeuter, les couper en deux si vous voulez des morceaux de fraises ou en 4 si vous n’en voulez pas, verser les fruits dans une casserole a fond épais ( ou mieux en cuivre ) verser le sucre dessus, laisser cuire en mélangeant régulièrement au moins 40 minutes. Une fois la confiture prise, diminuer le feu, stériliser les bocaux, puis les remplir…

Simple non?

 

confiture

Mes reserves: Les herbes …

j’ai préparé mes herbes pour l’hiver, comme ça j’en aurai toujours sous la main même si il neige…..

Au départ je voulais fabriquer un « séchoir » a herbes, mais après recherches, j’ai découvert qu’ il vaut mieux faire sécher les herbes en petits bouquets, sur tiges.

J’ai donc récupéré un vieux cintre et j’en ai fait ça:

il y a donc du thym, du thym citron, de la sauge, de l’origan, et de la lavande… et ça sent divinement bon!!!

quand elles seront sèches, je les plongerai dans une eau très chaude quelques secondes, les sécherai, puis les mettrai en pots…. donc la suite…..au prochain épisode^^